Des livres pour motiver nos jeunes lecteurs

J’avais très envie de faire un article sur les premières lectures. En effet, mon fiston est en plein dans la découverte de la lecture. Il lit de mieux en mieux et commence à y prendre beaucoup de plaisir. Avec les premiers pas, ces premiers mots déchiffrés sont peut-être parmi mes « premières fois » préférées…

A cet âge stade-là (j’avais écrit âge mais je trouve plus juste de parler de stade de développement…), il leur faut des lectures adaptées bien évidemment mais aussi ULTRA MOTIVANTES !! Eh oui, c’est important que nos petits s’embarquent tout de suite dans de belles histoires tour à tour poétiques, drôles ou effrayantes…

Toutes ses émotions vous les aurez dans ma petite sélection, promis !!

Aujourd’hui, pour ce nouveau « chut, les enfants lisent » je vous présente trois petits bijoux :

Les aventures de Victor Catastrophe !

Le premier petit bijou est en fait un coffret de sept petits livres à croquer.
C’est l’histoire d’un petit bonhomme tout petit, une sorte de Petit Nicolas des temps modernes, qui est très maladroit et dont les maladresses créent souvent des catastrophes…  Les histoires de Virginy L. Sam sont très mignonnes, agrémentées des illustrations franchement craquantes de Maurèen Poignonec. Mais ce qui me plait le plus ce sont : les morales !! Eh oui, car ces petites histoires, telles de petits contes initiatiques, finissent toujours par une morale. Et que nous disent-elles ? Que les catastrophes de Victor ont toujours du bon !!

Dans ma classe, comme dans bon nombre de classes de mes collègues, l’erreur est valorisée ! Je dis toujours à mes élèves qu’ils apprennent de leurs erreurs. La maitresse de Victor s’évertue systématiquement à valoriser les « catastrophes » du petit garçon. J’ai tout simplement adoré ce point de vue défendu par Virginy L. Sam.

Il se trouve que le mien de petit gars est en grande difficulté face à l’erreur, à la « bêtise », à la rature… La psy l’explique en disant que ce n’est pas facile d’arriver après deux grandes sœurs qu’il admire… Oui, ok, je suis d’accord avec cette explication mais on fait quoi maintenant ? Eh bien, on lit Les aventures de Victor Catastrophe et on admire les catastrophes de Victor qui permettent toujours à sa classe d’apprendre de nouvelles choses 😉

 

 

 

 

 

Pendant le trajet, madame Coralie explique le programme de la matinée.
« Nous allons ramasser des feuilles de toutes les couleurs.
Et demain, nous confectionnerons
un magnifique herbier pour décorer la classe. »

La forêt est magnifique. Le sol est recouvert de feuilles multicolores.

Jimmy, qui aime bien faire le pitre, se roule dedans.
Quand il se relève, une limace est
accrochée à ses cheveux.
Tout le monde éclate de rire. Sauf Violette,
qui trouve que les limaces, c’est vraiment dégoûtant.

Plutôt que de ramasser des feuilles pour l’herbier,
Linh et Zoé font un concours de marrons rigolos.

Corentin et sa bande, eux, font une bataille de bogues.
Pourtant, la maîtresse a bien dit que c’était interdit.

Victor, lui, trouve que ce n’est pas très marrant
de ramasser des feuilles, puisqu’il y en a partout.
Victor préfère ramasser les choses rares.

***

Mon premier (vrai ?) baiser

Ah les histoires d’amuuuuuur !! Eh oui, même les petits en raffolent 😉

Ce texte est assez original car il s’adresse aux jeunes lecteurs, les héros ne sont pas bien vieux mais étonnamment il règne une bonne ambiance d’adolescent dans cette histoire de bisous 😉

En fait, dès la première page, j’ai eu l’impression d’être dans une BD de Riad Sattouf, le texte et les illustrations sont extras et je ne pense pas être la seule à faire un lien entre le merveilleux Sattouf et le duo Cali / Graux. En tout cas, mon ainée (qui est une fan absolue de Sattouf) pense comme moi 😛

Davide Cali est un auteur italien et nous avons plusieurs de ses œuvres en italien ou en français : Bronto-stégo-mégalo-saurus, Quel che vorrei… C’est un auteur que j’apprécie beaucoup car il a une manière d’écrire pour les petits comme s’ils s’adressaient à des grands. Pour moi c’est essentiel. Il en est de même pour les illustrations d’Amélie Graux qui peuvent plaire aussi bien à des petits de maternelle qu’à leurs parents en passant par les grands frères et sœurs !

Davide Cali semble inspiré par les histoires de bisous car il a déjà écrit les très beaux et rigolos « J’aime t’embrasser », « Bonsbaisers ratés de Paris », « Bonsbaisers ratés de Venise »… et ça tombe bien moi aussi j’aime les bisous !!!

Ces personnages sont vraiment attachants, le héros est donc invité à un anniversaire et espère conclure… suspens, suspens, va-t-il y parvenir 😉

Mon premier (vrai) baiser est le deuxième d’une série, après Mon premier jour de classe. Et votre enfant peut même écrire à Little Urban pour leur dire quels nouveaux épisodes de « Mon premier » il voudrait voir écrit, sympa, non ?!

Le plus difficile quand on danse…
… c’est de ne pas se marcher sur les pieds.
Mais… qui a éteint la lumière ?
Et là, dans le noir, tu comprends
Que c’est le moment.
C’est le moment du baiser
(enfin, peut-être).
Mais dans le noir, c’est la panique générale.
Il faut la retrouver. Pas évident.
Sinon, on risque d’embrasser Dark Vador.
La revoilà. Tu la reconnais par son parfum
A la pêche. C’est le moment.
Vas-y !

***

#boucledor

Le dernier livre de ma sélection est un clin d’œil à mes copines blogueuses 😉
Eh oui, cette petite Boucle d’Or des temps modernes a une légère dépendance aux réseaux sociaux 😛 Elle se sert de son portable à tout bout de chant pour poster des photos et des vidéos sur les réseaux… Et alors ?? Elle est comme nous cette petite ! Parce qu’on est bien d’accord que nos enfants nous voient H24 les yeux rivés sur nos téléphones et autres tablettes ! Le grand classique Boucle d’Or et les trois ours revisité par Jeanne Willis alerte les plus jeunes du mauvais usage du téléphone portable et des dangers des réseaux sociaux…

Jeanne Willis et Tony Ross sont londoniens tous les deux. Ils travaillent très régulièrement ensemble, ceci explique peut-être la symbiose parfaite entre le texte et les illustrations ?… Elle s’attristait de ne pas savoir dessiner et lui prétendait ne rien savoir faire d’autre… Ils étaient fait pour se rencontrer 😉 Enfin, ce cher Tony Ross exagère un peu en prétendant ne rien savoir faire à part dessiner car il est aujourd’hui l’un des auteurs-illustrateurs britanniques les plus reconnus, avec plus de 350 livres à son actif, publiés dans dix-huit pays et sur les cinq continents !

Comment avoir plus d’abonnés ?
« Je sais ! Je n’ai qu’à les faire Mourir De Rire ! »

Alors, elle partagea sur les réseaux
son petit frère dévorant la confiture #rigolo,
barbouillé des pieds au menton.
Ses amis adorèrent : #tropmignon !

Puis elle posta sur son profil un chien qui parle
prénommé Bill, les cascades de son oncle Émile,
des putois qui pètent, des lapins à l’odorat sensible,
des tout-petits plus ou moins habiles.

Sur internet, elle devint une vedette
et ses chatons à bicyclette firent cent mille J’aime,
voire davantage !

Boucle d’Or était sur un petit nuage.

Mais, bientôt, ses abonnés se lassèrent
des chats loufoques et ignorèrent les dernières bêtises
de son frère.
Boucle d’Or se sentit seule, abandonnée.

***

Et vos minis-lecteurs… ils lisent quoi ? 

 

Les aventures de Victor Catastrophe !
Virginy L. Sam
Maurèen Poignonec
Éditeur : Saltimbanque
19,90€

Mon premier (vrai ?) baiser
Davide Cali
Amélie Graux
Éditeur : Little Urban
8€

#boucledor
Jeanne Willis
Tony Ross
Éditeur : Little Urban
14,50€

C’est par ici, pour retrouver d’autres chut, les enfants lisent

 

Une réponse à “Des livres pour motiver nos jeunes lecteurs”

  1. Ping : Chut, les enfants lisent - Devine Qui Vient Bloguer? | Devine Qui Vient Bloguer?

Laisser un commentaire