Le monde et moi… une histoire infographique.

Pour ce nouveau « chut, les enfants lisent » je vais vous parler d’un livre incroyablement surprenant dans sa forme… ce livre est une « histoire infographique », bizarre, bizarre non ? Je vous explique ça tout de suite 😉

On a pour habitude de dire que les petits enfants sont égocentrés, ils évoluent dans un monde aux confins rapprochés, un monde fait de petites habitudes et de répétitions, le monde de l’enfance. Ce monde est avant tout celui des parents, des frères et sœurs, de la famille, des amis et de l’école. De sa ville, peut-être celui aussi d’un lieu de famille à la campagne ou ailleurs.

Mais comment appréhender le monde, le grand, celui qui compte 7,6 milliards d’humains qui en comptera 8,6 en 2030, et près de 10 en 2050 ? C’est un défi car même pour les grandes personnes ces données globales sont le synonyme d’un grand vertige et l’on s’y perd rapidement. Eh bien cet ouvrage, Le monde et moi, une histoire infographique, de Mireia Trius et Joana Casals, réussit ce pari avec brio. Plus en lit, plus on en redemande, c’est une plongée dans l’univers de la statistique qui nous ouvre les portes du savoir.

Et pour bien commencer, il faut nommer les choses : quels sont les prénoms les plus courants dans les différents pays. Puis comment vivent et s’organisent les hommes, les types de famille, le nombre moyen d’enfants par femme selon les pays, les animaux de compagnie préférés, dans quel type d’habitat ils vivent. Et pour nommer et quantifier les choses, on abordera les langues, pour apprendre que c’est le chinois qui est la langue la plus parlée et de loin dans le monde. Et les villes, est-ce que ma ville est la plus grande du monde ? Il y a de quoi en douter quand on lit qu’en tête il y a Tokyo avec, tenez-vous bien 38 millions d’habitants, puis Seoul, Shanghai et Bombay sont autour de 24 millions. Ma ville est-elle la plus visité au monde ? Je l’adore ma ville, c’est sûrement le cas, non ? Eh bien non, la ville la plus visitée au monde est Hong Kong avec 26 millions de touristes par an, suivent Bangkok, Londres et Singapour.

Alors même pour de petits enfants tout est redimensionné, relativisé, mis en perspective, réorganisé, le monde assume de nouveaux aspects, on découvre de nouveaux points de vue. Mais tout n’est pas chiffres et pourcentages, il suffit de s’attarder sur la page consacrée aux petit-déjeuners dans le monde pour saliver et voyager par les sens. Préfèrerez-vous le toutiao (beignets frits) avec du lait de soja, des dimsum (petits beignets à la vapeur) et du congee (porridge de riz chaud) à la mode chinoise ou du hafragrautur (bouille d’avoine chaude sucrée), accompagnée de beurre et de sirop d’érable, avec du surmojolk, un lait caillé à la mode islandaise ? Je vous laisse faire votre choix.

La curiosité des enfants et la nôtre est assouvie dans ce livre où l’on dévore les pages. Cela va des bizarreries statistiques, on apprend ainsi que les enfants qui ont le plus de devoirs à la maison sont les italiens, 9h par semaine contre 5h pour les français et 3h pour les coréens, aux découvertes culturelles comme cette page consacrée aux livres où l’on apprend que les trois livres les plus lus au monde sont, dans un éclectisme incroyable et dans l’ordre : la Bible, le Petit Livre Rouge de Mao et Harry Potter de J.K. Rowling. Et sont répertoriées aussi par pays les lectures obligatoires au collège, par exemple en Amérique du Sud ce sera Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez pour la Colombie, Guerre et Paix de Tolstoï en Russie. Le pays où on lit le plus en moyenne hebdomadaire ? Loin devant les autres : l’Inde avec près de 11 heures à bouquiner chaque semaine !

Le week-end, j’adore jouer au parc avec mes copains,
certains jeux existent depuis très très longtemps,
nos parents y jouaient déjà lorsqu’ils étaient petits.
D’autres sont inventés sur le moment.
Tous les pays du monde ont leurs propres jeux.
Certains se ressemblent mais se jouent différemment ou portent
un autre nom.

Tout y passe : les religions, les sports, les climats… Mais je m’arrête là et vous laisse foncer en librairie découvrir cette perle qui pourra se lire soit d’une traite, soit par morceaux, un peu chaque soir, en approfondissant pour chaque thème abordé la découverte avec vos enfants en apportant vos propres anecdotes et connaissances sur chaque sujet.

Des pilules de statistiques et de bonheur !

Le monde et nous, une histoire infographique
Mireia Trius
Joana Casals
Éditeur : Saltimbanque
14,90€

C’est par ici, pour retrouver d’autres chut, les enfants lisent…

Si mon article t’a plu, n’hésite pas à le commenter
et/ou le partager pour faire vivre le blog…
Grazie mille a tutti !!

 

2 réflexions sur “Le monde et moi… une histoire infographique.”

Répondre à Bambini Sur Terre Annuler la réponse.