Des livres pour voyager !

Me revoilà avec une sélection de beaux livres pour voyager avant de partir en vacances ou alors des livres à glisser dans les valises pour voyager… chargé de beaux ouvrages !
Sans attendre, on démarre :

Des livres pour voyager en famille avec
Cartoville en famille

Quelle merveilleuse découverte pour nous !!! Cette collection de guides Voyages Gallimard…

Nous voyageons toujours en famille, avec nos bambini, nous ne partons pas en « voyages organisés » nous partons en toute liberté pour découvrir un pays, une capitale, une région… avec uniquement des guides papier, pour éviter de passer à côté d’une chose essentielle bien sûr. Et je découvre cette excellente collection de guides « en famille ».

Et oui cette collection de petits guides de poche, à emporter facilement, à passer de mains en mains avec les enfants, et ces petits livres contiennent toutes les informations nécessaires à une visite intelligente, culturelle et ludique en même temps. Il y a les adresses Kids-friendly, qui m’ont manqué si souvent (je peux témoigner d’avoir vu des regards hostiles dans de nombreux lieux lorsque l’on arrive avec trois bambini… je pense que c’est malheureusement une expérience partagée), les meilleurs glaciers (alors là c’est aussi pour moi) les endroits où se reposer de visites fatigantes pour de jeunes jambes, enfin pleins de trucs et astuces 😉

Et néanmoins ce sont de vrais guides, avec cartes détaillées (ma grande se charge toujours des cartes, ce que je faisais petite, et on peut lui faire confiance, elle ne nous a jamais perdus). Tout commence par les incontournables :
À New-York : Central Park, Empire State Building…
À Rome : la Villa Borghèse, le Colisée…
À Londres : le British Muséum, Westminster…
À Paris : Notre Dame, la Tour Eiffel…

Puis petites propositions, Paris, Rome, Londres en trois jours, mais tiens pour New-York il faut cinq jours… C’est grand la grosse pomme !!! Et puis on visite, quartier par quartier, exemple à Rome le Trastevere (un endroit magique que je connais bien et que j’adore !!).

Une double page, qui s’ouvre avec une carte du quartier détaillée, les rubriques : on visite, en chemin, les activités, on se régale, on fait une pause et on fait des emplettes. Chaque quartier présente les mêmes rubriques, c’est clair, c’est concis, c’est tellement pratique.

Il faut dire que je connais, pas mal, certaines destinations et je suis d’accord sur les conseils, et je fais encore des découvertes dans ces villes que j’aime passionnément.

Partir avec les enfants, c’est le plus beau des voyages à faire, car nous leur communiquons notre plaisir et en retour ils apportent un regard neuf et pertinent sur des choses que nous n’avions pas vues. Ces petits guides nous ramènent aux choses essentielles à voir avec les enfants, ce que nous ne faisons pas toujours avec nos prédilections adultes.

Je vous ai parlé de capitales incontournables, mais il existe aussi des formules un peu différentes – j’ai en mains le guide « Grand Paris » qui propose d’aller plus loin, autrement, loin des foules, sur des échappées vertes…

Ces petits guides Gallimard Voyages proposent comme les autres guides, des cartes du métro, des carnets pratiques, la différence c’est l’approche « en famille » et ça c’est le top.

 ***

Des livres pour voyager juste autour de Paris avec
Randonnées urbaines autour de Paris

Proposées par Simon Labussière pour Voyages Gallimard, voici 30 balades pour explorer la petite et grande couronne.
En voilà une bonne idée, lorsque l’on est parisien, au lieu de prendre sa voiture et partir dans les embouteillages loin de Paris, il suffit de passer la Seine …

Simon Labussière nous invite à le suivre dans ces trente balades, le voyage vous emmène loin du sur-tourisme, où il y a plein de choses à découvrir, un patrimoine insoupçonné, des constructions futuristes, des villas art nouveau, des grandes halles style industriel, des jardins ouvriers ou autres bords de Seine et bords de Marne…

Cet ouvrage nous présente tout une mille-feuille d’urbanisme, d’un éclectisme incroyable : du bâtiment « Les choux » à Créteil, des tours de la Défense, de la maison Doulton à Maisons-Laffite. Il y a tellement de constructions, les architectes s’en sont donné à cœur joie.

Il y a de beaux châteaux classiques, comme celui de Maisons-Lafitte, il y a les immeubles bourgeois haussmanniens, des banlieues chics, il y a les coquettes villas en pierre de meulière, du néo-renaissance comme le château de Monte-Christo (voir page 68)  il y a du beau – j’aime particulièrement le théâtre Jean-Vilar à Suresnes, et du moins beau comme cette Tour Nuages (page 152) – ceci n’engage que moi, cet ouvrage est caractéristique d’une époque.

Paris étant presque une ville musée, où l’on ne construit plus beaucoup, le grand Paris regorge de toutes choses futuristes, fantaisistes, originales, décalées, et ces randonnées urbaines vous invite à voir, aimer mais aussi détester toutes ces villes de banlieue trop souvent oubliées.

Voir les anciennes banlieues rouges (virée en banlieue rouge, page 86), une ville bourgeoise comme Vincennes qui offre un splendide répertoire d’architectures Belle Epoque et Art Déco, voir les nombreux châteaux (comme Ecouen) les friches industrielles comme les grands moulins de Corbeil, les grands ensembles et villes nouvelles (comme Cergy-Pontoise) et les cités jardins rêve d’urbanistes comme Suresnes, Stains ou Chatenay-Malabry. Ceci constitue un voyage dans l’histoire du peuple parisien, qui a dû aller toujours plus loin de centre devenu trop cher et trop densément peuplé. Toutes les époques ont marqué ces territoires et ces virées urbaines nous plongent dans le magma du grand Paris.

Cet ouvrage est un très beau livre, la couverture en cartonnage est de belle qualité, à l’intérieur de très nombreuses photographies et illustrations de Juliette Nicot, des textes clairs, sérieux et agréables à lire de Simon Labussière. C’est aussi un guide qui donne toutes les indications utiles (exemple randonnée 01 : itinéraire RER B La plaine Stade de France, parcours 8.6 km 2 heures arrivée B252 ou B150 Mairie de Stains, avec carte et parcours sur la carte avec arrêts conseillés).

***

Des livres pour voyager en forêt avec
Une forêt est une famille

Les textes sont de Peggy Thomas et les illustrations de Cookie Moon et c’est une réussite.

L’objet même du livre est superbe. Un livre en carton rigide qui se déplie en 21 volets, à lire recto et verso. La présentation est soignée, et tenir cet ouvrage en main (ou le poser au sol !) est un vrai plaisir.

La première partie (c’est-à-dire la celle qui s’ouvre sur la première illustration, je vais l’appeler le recto) nous invite à découvrir ce groupe d’arbres que l’on appelle une forêt, et qui ressemble à une grande famille. Comme dans toutes les familles, il y a des enfants, des jeunes pousses (bébés arbres) il y a des familles uniformes (comme la forêt de peupliers) ou des familles mixtes (qui se composent de plusieurs essences). Et le livre nous invite à comprendre la vie et l’utilité de la forêt.

La deuxième partie (qui débute le livre déplié à la dernière page, je dirais le verso) nous emmène plus loin. Cela débute par une carte du monde, et nous voilà partis dans une forêt très ancienne en Californie, dans la brume en Ouganda, au Brésil dans une forêt humide tropicale d’Amazonie, en Australie dans une forêt qui sent bon l’eucalyptus, dans une forêt qui pique à Madagascar, dans une forêt enneigée en Finlande, dans une forêt d’arbres minuscules aux Philippines, avec les pandas dans la forêt de bambous en Chine et finir dans une forêt en ville (un quartier végétalisé de Milan).

Et ce qu’il faut bien retenir : les forêts prennent soin de la planète.
Les illustrations, à dominante verte, bien sûr, sont très fines, simples et charmantes.
Les textes dans la même veine, simples et faciles sont très bien adaptés aux plus jeunes.Un joli livre cadeau pour les plus petits et leurs parents. Bravo aux éditions Phaïdon !

***

Des livres pour voyager dans un monde enchanté avec
Au Chant des Grenouilles

Une bien jolie BD nous invite au chant des grenouilles, où se retrouvent des familles hautes en couleur, qui vont bien nous amuser.

Le livre s’ouvre sur une galerie de portraits admirablement dessinés par Florent Sacre (auteur des Lapins Crétins, d’Assassin’creed …), illustrateur qui va nous séduire tout au long de la BD avec ses dessins drôles et émouvants, dans un univers sépia qui donne un petit côté « grimoire » à l’ensemble.

Cet ouvrage est le tome 1 : URANIA, la sorcière, c’est une création de Barbara Canepa et Anaïs Halard, c’est le premier d’une série qui évoluera selon un rythme semestriel.

Nous sommes au cœur d’un univers anthropomorphique, car bien sûr ces animaux ne ressemblent pas à de vrais animaux et leurs préoccupations ne sont pas réalistes, c’est un peu comme de nouvelles fables de Lafontaine – en bien rigolotes et modernes (surtout dans le langage). Voir Vanille, la chouette, voler à grande vitesse avec Shadow l’araignée sur son dos, c’est une chose que l’on ne verra jamais…

Et puis il y a quelques pages très intéressantes et utiles – Recette de grand-mère pour soigner un mal de dent, par exemple, avec de l’ail (je savais pour le clou de girofle, mais par pour l’ail !!!)

La double page sur l’araignée – des secrets de la nature à partager – des pages sérieuses au milieu des aventures fantastiques des héros mi animaux mi humains.

Une série qui promet beaucoup et qui a beaucoup amusé mon bambino (surtout les dessins).

***

Des livres pour voyager à travers le temps avec
Laurel et Hardy

C’est avec un grand plaisir que je découvre ce roman graphique consacré à Laurel et Hardy, car je vais pouvoir partager avec mes bambini le bonheur que j’ai eu en regardant, avec mon père, les innombrables films de Laurel et Hardy.

En effet les chaines de télévision ne passent plus souvent ces petits chefs-d’œuvre de drôlerie et les jeunes ne connaissent pas Stan et Oliver, qui ont fait rire des générations.

Gianluca Buttolo nous offre un très beau livre, avec des illustrations en noir et blanc (forcément), les textes sont très bien documentés, riches en anecdotes.

Ce n’est pas vraiment une biographie, c’est plutôt l’interview téléphonique de Stan Laurel par un jeune New-Yorkais. Stan lui raconte sa vie, son arrivée en Amérique, sa rencontre avec Oliver Hardy, les années fastes et … les moins fastes aussi, l’arrivée du cinéma parlant.

Les relations, plus ou moins compliquées, entre les deux hommes éclairent les scènes de leurs sketches.

Cela se lit avec facilité et plaisir et j’espère qu’après cette lecture, les jeunes découvrirons quelques-uns des plus de cent films de ce génial duo, les plus vieux les rechercheront dans les médiathèques pour les partager à nouveau.

Pour ma part j’ai eu la chance d’avoir été élevée par un père fan de cinéma, et j’essaie de transmettre à mes enfants cette passion, mais il devient difficile de montrer les films muets, qui ne sont pas toujours disponibles, et qui ne plaisent pas toujours aux jeunes.

C’est pourquoi cette initiative de Gianluca Buttolo est la bienvenue, et Oxymore a réalisé un très joli livre pour présenter les dessins et textes de l’auteur, c’est une très belle réalisation !

À quand les épisodes sur Charlie Chaplin, Harry Langdon, W. C. Fields, Buster Keaton, les Marx Brothers…

***

Cartoville en famille
Editeur : Voyages Gallimard
10€95

Randonnées urbaines autour de Paris
Simon Labussière
Éditeur : Voyages Gallimard
25€

Une forêt est une famille
Peggy Thomas
Cookie Moon
Éditeur : Phaïdon
14€95

Au Chant des Grenouilles
Barbara Canepa & Anaïs Halard
Florent Sacré & Giovanni Rigano
Éditeur : Oxymore
14€95

Laurel et Hardy
Gianluca Buttolo
Éditeur : Oxymore
22€95

Si mon article t’a plu, n’hésite pas à le commenter
et/ou le partager pour faire vivre le blog…
Grazie mille a tutti !!

Laisser un commentaire