Des livres sous le sapin !

Franchement, je suis encore loin de l’ambiance de Noël et donc des préparatifs de la fête et des éternels… CA-DEAUX ! Mais bon, je ne vis pas dans une grotte et je vois évidemment fleurir les catalogues de jouets et autres calendriers de l’Avent… Alors, pour ce nouveau « Chut, les enfants lisent », j’avais envie de vous faire une sélection de beaux livres qui pourraient être un cadeau idéal pour Noël, à glisser sous votre sapin… Vous êtes prêts à prendre des notes ?… C’est parti !! 😉

  • DANS LA PEAU DES MONSTRES

Je commence par ce sublime ouvrage de Guillaume Duprat.
Tiens, pour une fois c’est le monstre qui parle !!

Ce beau livre nous rappelle 12 histoires de monstres, fort différentes dans l’espace et dans le temps, certaines exotiques : Enoshima (Japon), Nian Shou (Chine), Yéti (Népal) d’autres proches : la Vouivre (France),  Frankenstein (Angleterre)…
Certaines anciennes : Cerbère (antiquité grecque), d’autres modernes : l’Extraterrestre (futurisme) …

Des histoires connues, inconnues, oubliées, mais ce qui relie ces légendes, c’est qu’ici c’est le point de vue du Monstre qui s’exprime, et cela change tout….
Le récit est présenté en page de gauche, fait face la page de droite illustrée par un grand dessin – pleine page –  avec un volet à ouvrir sur la tête du monstre qui cache ses pensées.
Et… ses pensées ne sont pas celles que l’on attend.
On peut lire une histoire par soir, et ainsi méditer dans son sommeil… eh oui, car les monstres ne sont pas si méchants.
Bien sûr, les monstres ne sont pas très jolis, ils ont le regard torve, mais en soulevant le volet, le visage s’humanise et notre regard change.
Ces grandes illustrations sont très expressives, les coloris – un peu Véronèse – adoucissent les visages des Monstres.
Mon monstre préféré c’est Mapinguari, très populaire au Brésil et en Bolivie, protecteur de la forêt (il doit avoir beaucoup de travail en ce moment !). Alors, quel est le votre ???

Comme tous les dimanches,
Gillberto attrape son fusil, 
une poignée cartouches et part
dans la forêt amazonienne.
Il se fraye un chemin au milieu des 
plantes luxuriantes, enjambe les racines 
d’arbres géants, évite les serpents,
reste aux aguets pour tirer au bon
moment ou attraper des espèces rares.

***

  • CURIEUX MAMMIFERES

Véritable livre d’art, les illustrations de Florence Guiraud sont remarquables… et même plus que ça.
Cet ouvrage est une petite merveille, je suis complètement séduite.

Les dessins sont superbes et le contenu scientifique est passionnant.
Ce n’est pas un livre uniquement destiné aux enfants, il convient à tous les publics.
Dans la famille, bambini et parents sommes des amis des bêtes, nous nous rendons très souvent au parc animalier de Peaugres, nous avons chats et lapins, et dans nos voyages nous allons à la rencontre des animaux sauvages (nager avec les dauphins…)
Alors, ce livre, qui est un vibrant hommage au monde animal, ne pouvait que nous séduire.
Il souligne notre appartenance à ce monde et notre responsabilité dans les disparitions annoncées.
Il me faut préciser les raisons de mon enthousiasme :

  • La beauté des illustrations, celles qui précédent les chapitres sont de véritables enluminures, les dessins des animaux, de leurs griffes, de leurs derrières sont fins et très justes.
  • Les informations contenues dans les textes sont d’une grande qualité scientifique très documentée.
  • Au-delà du document et sa belle présentation ce livre nous invite à réfléchir sur nos relations au monde animal, et au mal que lui faisons. Et cerise sur le gâteau, certaines pages sur extrêmement drôles (les derrières !)

Enfin voilà, pour moi, c’est un petit bijou que cet ouvrage !!!

Avec leurs yeux immenses,
ces petits primates font penser
à des gnomes.
On raconte que le réalisateur
Steven Spielberg s’est inspiré
du tarsier quand il a créé E.T.
De tous les mammifères,
ce petit animal possède les plus gros yeux
proportionnellement à la taille de son corps. 

***

  • ANIMODORAT

Chez nous, les bambini se rêvent en vétérinaires, soigneurs dans un parc animalier, voire paléontologues …  aussi les livres sur les animaux sont légion à la maison.
Et, en voici un, très intéressant, car il nous entraine dans le secret de l’odorat qui est primordial pour nos amis les bêtes.
En effet nous savons que le chien policier a un excellent odorat, mais qu’en est-il des autres ?

Ce livre, très documenté, nous rapporte des secrets incroyables sur l’odorat des animaux, nous découvrons des choses :
– surprenantes : l’escargot a deux nez !
– amusantes : chez les Makis Cattas c’est le mâle « qui pue le plus » qui gagne !!
– originales : l’opossum de Virginie fait le mort, bave et défèque devant son ennemi !!!
– fabuleuses : le pigeon voyageur suit le parfum des forêts, fleuves et prairies !!!!
Et tant et tant de choses. Ce livre est une mine d’informations.

Les illustrations qui accompagnent ce documentaire sont tout en douceur, on sent le plaisir du dessinateur à représenter ce joli poisson clown, ces makis farceurs, ce petit chien dans la boue ou encore ces mignonnes petites souris grises.

Je reconnais avoir beaucoup appris à la lecture de cet ouvrage ; pourtant chez nous les animaux, on connait un peu, et les dessins jolis, simples et amusants rendent tout cela extrêmement ludique.

Une belle découverte.

Pendant la saison des amours,
le paon fait la roue, la grenouille coasse, 
le cerf brame, le homard grogne,
la luciole clignote…
Nombreux sont ceux qui développent 
des stratégies sonores et visuelles
pour attirer une partenaire !

***

  • ENFIN LIBRES

Ce livre est un bel objet, conçu dans un carton de belle qualité, avec des volets rigides de belle facture. Les illustrations sont soignées, tout en nuances, vraiment ravissantes.

Le contenu également tout en sensibilité, nous invite à ouvrir la porte pour libérer les animaux emprisonnés dans nos zoos, dans nos cages et dans nos parcs ; mais aussi, peut-être, à ouvrir nos cœurs et regarder autrement le sort de ces derniers.

Ils sont sept, sept prisonniers qui rêvent de retourner à leur milieu naturel :
Une grande girafe qui pense à sa savane, un ours polaire qui regrette sa banquise, un gros rhino qui tourne en rond, un perroquet qui n’a jamais connu la liberté, et aussi un tigre, un dauphin et un gorille.

Les textes font parler les captifs qui ont bien des griefs et comme on les comprend.

Le projet de cet ouvrage est de sensibiliser les enfants à la nature et à l’écologie, et c’est réussi.

J’ai été capturée dans la savane africaine quand
j’avais à peine trois mois.
Maintenant, je mesure plus de 5 mètres
et pèse près d’une tonne,
mais je voyage dans le camion d’un cirque itinérant.
C’est épuisant pour une girafe !

***

J’espère vous avoir donné envie de mettre des livres sous le sapin… chez nous, il y en aura, c’est certain !

Dans la peau des Monstres
Guillaume Duprat
Editeur : Saltimbanque
18€

Curieux Mammifères
Florence Guiraud
Editeur : Saltimbanque
22€

Animodorat
Emmanuelle Figueras
Claire de Gastold
Éditeur : Saltimbanque
19€

Enfin Libres !
Sarah Loulendo
Arnaud Roi
Éditeur : Saltimbanque
19,90€

C’est par ici, pour retrouver d’autres chut, les enfants lisent…

Si mon article t’a plu, n’hésite pas à le commenter
et/ou le partager pour faire vivre le blog…
Grazie mille a tutti !!

 

Laisser un commentaire